Homepage Passer à une pompe à chaleur | Mitsubishi Electric
Image d'en-tête

Remplacer le chauffage au gaz ou au fioul par une pompe à chaleur

Réussir la modernisation de son chauffage

Articles de blog 07.05.2024

Votre chauffage au gaz ou au mazout ne fonctionne plus efficacement et doit être remplacé d'urgence? Dans ce cas, une pompe à chaleur est le choix idéal. En effet, vous augmentez non seulement la valeur de votre bien immobilier, mais vous réduisez en même temps les coûts d'exploitation. L'installation d'une pompe à chaleur dans un bâtiment existant est toutefois un peu plus compliquée que dans une nouvelle construction, car dans ce cas, le système peut être conçu immédiatement pour la nouvelle maison.

En principe, tout bâtiment équipé d'un chauffage au mazout ou au gaz peut toutefois être converti à la production de chaleur par une pompe à chaleur. De même, une pompe à chaleur est d'autant plus efficace que la température de départ du système de chauffage est basse. Lorsque les températures extérieures baissent, un bâtiment perd de plus en plus de chaleur par l'enveloppe du bâtiment. Des températures de départ plus élevées peuvent donc être nécessaires - et l'efficacité de la pompe à chaleur peut diminuer. Dans cet article, nous vous indiquons quelles mesures de rénovation sont nécessaires pour que la nouvelle pompe à chaleur réponde aux attentes.

Les conditions pour une pompe à chaleur sont ainsi réunies

Conditions préalables

Les bâtiments les plus récents, dans lesquels un remplacement du générateur de chaleur est actuellement prévu, ont une bonne vingtaine d'années. Dans ce cas, rien ne s'oppose à l'utilisation d'une pompe à chaleur lors de la rénovation du chauffage actuel au fioul ou au gaz. En effet, au moment de la construction du bâtiment, l'efficacité énergétique était déjà obligatoire. Cela signifie que l'enveloppe du bâtiment est déjà isolée en conséquence et que les fenêtres disposent d'un double vitrage. De ce fait, la température de départ dans le réseau de distribution de chaleur est déjà nettement plus basse que dans les bâtiments plus anciens et peut, le cas échéant, être encore réduite. Souvent, ces maisons disposent d'un chauffage au sol - un très bon "partenaire" pour la pompe à chaleur.

Si le bâtiment est ancien, cela ne constitue pas automatiquement un obstacle à l'installation d'une pompe à chaleur. En effet, la date de la dernière rénovation énergétique, y compris les conditions générales en vigueur à l'époque, est plus importante que l'année de construction. C'est ainsi qu'en 1977 et 1978 sont entrées en vigueur la première ordonnance sur la protection thermique et la première ordonnance sur les installations de chauffage, dont les prescriptions ont permis de réduire systématiquement les besoins en chaleur pendant la crise pétrolière du début des années 1980. Par conséquent, les maisons qui ont été rénovées à cette époque disposent souvent de bonnes conditions pour une pompe à chaleur, même sans isolation supplémentaire de l'enveloppe du bâtiment.

Quel est l'intérêt d'une rénovation thermique?

Rénovation

Moins il y a de chaleur à produire, mieux c'est. La rénovation énergétique d'un bâtiment ancien est donc toujours judicieuse. Les fabricants d'isolation, de fenêtres, de portes et de générateurs de chaleur ont naturellement une vision différente de ce qui doit être pris en compte en premier lieu. La question de savoir si d'autres mesures sont nécessaires pour votre bâtiment avant de changer de générateur de chaleur ne peut être abordée qu'au cas par cas, sur la base d'un calcul concret des besoins en chaleur. Un facteur que vous pouvez facilement déterminer fournit déjà une indication claire: la température de départ dans l'installation existante.

Lumière verte pour une température de départ de 50 °C max.

Température de départ

Avant toute rénovation de chauffage, les besoins en chaleur d'un bâtiment doivent être déterminés en détail. Auparavant, la température de départ permet au moins de faire une déclaration de base sur l'utilisation de la pompe à chaleur. Si vous utilisez des radiateurs, il faut regarder de plus près à ce niveau. Un simple test effectué lorsque la température extérieure est vraiment basse permet d'obtenir des informations importantes: Réduisez la température de départ de votre chaudière à 50 °C. Si cela suffit pour obtenir le confort thermique souhaité, la pompe à chaleur peut être utilisée. Si ce n'est pas le cas, la première étape consiste à vérifier si, le cas échéant, seuls quelques radiateurs doivent être remplacés par des modèles plus grands. Souvent, ces améliorations suffisent.

Que faire en cas de besoins de chaleur plus importants?

Besoin de chaleur plus important

Si la température de départ nécessaire est supérieure à 50 °C, cela ne signifie pas automatiquement que des mesures de construction importantes et coûteuses s'imposent. Souvent, les radiateurs existants peuvent être remplacés par des ventilo-convecteurs, comme les convecteurs iLife 2 Slim Eco de Mitsubishi Electric. Ils sont montés à la place du radiateur actuel et diffusent une partie de leur chaleur dans la pièce par la façade. Cette chaleur rayonnante procure une sensation de confort comparable à celle des radiateurs traditionnels. Le reste de la chaleur est diffusé dans la pièce sous forme de flux d'air (convection). Des ventilateurs ultra-silencieux assurent ici une répartition optimale et un taux d'utilisation nettement plus élevé, ce qui peut améliorer considérablement l'efficacité globale d'une installation de chauffage. En effet, grâce à cette technique, il est possible d'apporter suffisamment d'énergie thermique dans les pièces à des températures de départ de 40-45 °C. C'est pourquoi son installation peut généralement être subventionnée selon les modèles de subvention actuellement en vigueur lors de l'utilisation d'une pompe à chaleur.

Illustration du principe de fonctionnement du convecteur Eco iLife 2 Slim FR

Remplacer complètement le chauffage au mazout ou au gaz ou le combiner?

Chauffage au mazout ou au gaz

Progressivement avec l'augmentation annuelle de la taxe sur le CO2- sans parler de la situation de l'approvisionnement.

Les modèles d'aide actuels favorisent également le changement complet: au lieu de montants fixes, on rembourse aujourd'hui des pourcentages du coût total de la mesure de rénovation. Des bonus supplémentaires sont prévus pour le passage complet et l'exclusion des combustibles fossiles de l'approvisionnement en chaleur. Cela signifie que si vous faites par exemple démonter l'ancienne cuve à mazout en même temps que la chaudière à mazout, non seulement la désinstallation et l'élimination de la cuve à mazout sont éligibles, mais aussi la rénovation de la pièce où se trouvait la cuve à mazout. Il est donc possible, par exemple, de subventionner à hauteur de 35, voire de 40 %, les coûts que le peintre prévoit pour l'aménagement de l'ancien local de stockage, tout comme la pompe à chaleur. Attention toutefois: Si l'élimination du chauffage fossile n'a lieu qu'après quelques années en mode bivalent, elle se fait exclusivement aux frais de l'utilisateur.

Cependant, il ne faut pas exclure complètement la possibilité d'un fonctionnement bivalent: si, par exemple, des mesures énergétiques sont prévues pour l'enveloppe du bâtiment dans les années à venir, il est judicieux d'adapter la puissance d'une nouvelle pompe à chaleur aux besoins de chaleur prévus. En attendant, la chaudière peut fournir la chaleur supplémentaire nécessaire.

Une approche systématique est payante

Une approche systématique

Pour planifier et réaliser avec succès une rénovation de chauffage dans un bâtiment existant, il convient d'harmoniser au mieux la situation architecturale, vos besoins en matière de confort et votre marge de manœuvre financière ainsi que les possibilités de subvention actuelles. Dans les bâtiments existants, il est tout d'abord recommandé de connaître les conditions techniques, telles que les besoins spécifiques en chaleur et la température de départ actuellement utilisée. Dans la plupart des cas, cela permet de déterminer facilement si une pompe à chaleur peut être installée sans problème. S'il s'avère que votre bâtiment doit faire l'objet de mesures d'assainissement supplémentaires, il convient de faire appel à un conseiller en énergie qualifié.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Articles de blog
Vous avez 0 Élément(s) favories. Liste de suivi

0

Éléments ajoutés aux favorits